Objectif

Une véritable révolution numérique est en cours dans toutes les sociétés, du Nord comme du Sud. Les initiateurs du MOOC CERTICE scol partagent la conviction que le potentiel des technologies de l’information et de l’éducation pour l’éducation (TICE) est immense et que les usages des technologies doivent être promus pour améliorer la qualité des systèmes éducatifs dans les pays francophones en émergence.

Dans sa  « Stratégie numérique pour l’enseignement supérieur francophone »  l’Agence universitaire de la Francophonie s’est engagée à soutenir l’acquisition de nouvelles compétences par les enseignants dans le domaine des technologies éducatives. La formation des enseignants, tout secteur éducatif confondu, est une priorité.

Le MOOC CERTICE scol répond à cet objectif : former puis certifier les enseignants du primaire, du secondaire et leurs formateurs à l’utilisation des technologies dans l’éducation. Il prend en considération les contraintes liées aux grands nombres et, dans le même temps, se donne les moyens de développer une offre de qualité en faisant reconnaître le sérieux du parcours de formation.

Il est possible de s’inscrire au MOOC CERTICE scol à titre individuel ou bien dans le cadre d’une formation initiale. Deux cibles sont donc concernées :

  •  celle de la formation continue en appui aux stratégies de formation dans les différents pays, mais aussi dans une démarche individuelle d’amélioration de compétences ;
  • celle de formation initiale avec l’intégration du parcours de formation CERTICE dans les cursus des établissements de formation des enseignants du primaire et du secondaire qui le souhaiteront, en partenariat avec le réseau international francophone des établissements de formation de formateurs (RIFEFF).

Pour prendre connaissance du potentiel des TICE dans les pays francophones en développement, en prenant comme exemple l’Afrique subsaharienne, il est possible de consulter l’ouvrage : « Le numérique au service de l’éducation en Afrique », téléchargeable gratuitement sur le site de l’Agence Française de Développement.